Rechercher
  • RaumaNo

La confiance

Mis à jour : 28 oct. 2019


Un appartement sans papier peint à fleur, c'était inespéré.

Après 6 mois passés dans notre sublime appartement, nous venons de déménager en plein centre-ville. C’est par le biais d’une agence que nous avons trouvé cette perle rare. En prévision de notre rendez-vous pour la signature du bail, je demande à l’agent immobilier la paperasse dont elle a besoin. J’en tremble un peu d’avance car je commence à développer une phobie administrative à cause de toute la paperasse que peut engendrer un déménagement et une naissance à l’étranger. Tête dubitative de la nana qui me répond :

« Votre adresse actuelle et votre numéro de sécurité sociale ».

« C’est tout ? Vous ne voulez pas nos fiches de paye des 10 dernières années ou que nos 4 parents se portent garants ? » me suis-je bien gardé de lui dire...

Puisqu'elle a l’air très arrangeant, je me lance et lui demande si elle peut nous garder l’appartement au chaud pendant un mois et demi afin de nous éviter de payer un double loyer. « Aucun problème », répondit-elle du tac au tac. On a même eu 5 jours de loyer gratuit car notre propriétaire n’a pas voulu nous faire payer avant le premier jour du mois. Est-ce nécessaire de préciser que nous n’avons jamais eu d'état des lieux ?


Mais pourquoi est-ce si différent en France ? Il faut dire qu’avec le numéro de sécurité sociale finlandais, les agents immobiliers et autres administrations publiques ou privées ont accès à un paquet d’information nous concernant : nom, relations familiales, propriétés, appartenance à des groupes politiques ou religieux…Pas sûre que ça passerait bien en France tout ça…En tout cas ça simplifie grandement les démarches puisque pour l’assurance habitation ou pour ouvrir un compte bancaire, c’est idem : pas de paperasse, juste le numéro.


C’est peut-être ce fameux numéro qui tient tout le monde discipliné, ou la faible densité du pays, en tout cas tout semble marcher à la confiance ici :



Il y en a pour plusieurs centaines d'euros de jouets sur l'aire de jeux de l'hôpital.

- À l’hôpital, je n’ai pas eu de papier à signer comme quoi je pouvais éventuellement mourir avec l’anesthésie. On m’explique d’ailleurs que le concept de signer des décharges n’existe même pas ici, la parole est d’or.

- On ne m’a jamais demandé ma carte d’identité, ni pour louer un appartement, ni pour accoucher.

- On reçoit les factures plusieurs mois après la prestation (quand on les reçoit, j’attends toujours celles du kipparinpuisto)

- Nous avons loué deux fois des maisons de vacances, les deux fois la maison n’avait même pas de serrure.

- Il y a très souvent des jouets en libre-service dans les parcs pour enfants. Et parfois des jouets assez sophistiqués.


- Le café est en open bar dans les restos, et souvent la cafetière est assez loin de la caisse.

- A la campagne, j’ai vu des frigos remplis de fraises ou de pommes de terre à vendre. Il suffit de se servir et de glisser son billet dans une boite même pas fermée à clé.

Elles sont belles mes patates mais elles ne sont pas gratuites.


Je me demande comment ça se passe pour les resquilleurs…Les prisons ont-elles seulement des serrures ?

317 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2019 by Rauma en V.F. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now